Premier degré



Fil des billets

Mouvement intradépartemental 2014 - PE

Tous les renseignements officiels  : ICI

 


Rythmes scolaires : appel à la grève nationale dans l’unité le jeudi 5 décembre

Le 14 novembre, la Fédération des Services Publics CGT, la CGT Educ’action, la FNEC-FP-FO, la Fédération SPS-FO, la Fédération SUD Éducation, la Fédération SUD Collectivités Territoriales et la FAEN ont appelé à la grève nationale

Lire la suite »

JEUDI 14 NOVEMBRE TOUS ET TOUTES EN GREVE

cliquez sur la flèche pour lire le tract de la CGT Educ'action

RASSEMBLEMENT interprofessionnel

au RECTORAT de GRENOBLE

Jeudi 14 novembre 2013 à 14h

La CGT Educ'action apporte son soutien aux mouvements locaux prévus les  13 et 14 novembre.

Le 13 a lieu une manifestation vers 14 h 00 au rectorat

Appel national : mouvement grève - réforme des rythmes scolaires

La réforme des rythmes, mise en place à la rentrée 2013 pour un peu plus de
20 % des écoliers, fait apparaître de grandes difficultés. En faisant glisser les missions d’enseignement de l’Éducation nationale vers les  communes, elle crée de graves inégalités de traitement sur le territoire, et crée
une confusion entre scolaire et périscolaire (locaux, activités…).
Elle va à l’encontre de l’intérêt des enfants et de celui de l’ensemble des
acteurs concernés.
Cette réforme bâclée a été mise en œuvre contre l’avis d’une majorité des personnels et de leurs organisations syndicales, elle a été imposée sans les moyens d’encadrement nécessaires.

C’est un échec pour Vincent Peillon et ceux qui l’ont soutenu, le ministre doit en tirer les conséquences et retirer son décret.
Les organisations syndicales, Fédération des Services Publics CGT, CGT Educ’action, FNEC‐FP‐FO, Fédération SPS‐FO, SUD‐Éducation, Fédération SUD Collectivités Territoriales, la FAEN, réunies en interfédérale le 22 octobre 2013,  appellent l'ensemble des personnels du 1er degré ainsi que les personnels des collectivités territoriales, animateurs, éducateurs territoriaux, enseignants artistiques territoriaux et ATSEM, à faire grève le jeudi 14 novembre 2013, pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.
L’intersyndicale nationale apporte son soutien aux mouvements locaux déjà prévus les 12 et 13 novembre 2013.
Nos organisations appellent leurs instances locales et départementales à se réunir en intersyndicales et en assemblées générales avec les personnels, dans le cadre unitaire le plus large possible, pour débattre de la construction de la grève du 14 novembre et des suites à donner à cette lutte pour imposer une autre réforme.


Le 24 octobre 2013

Motion du XXVI° Congrès de l’Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires contre la réforme des rythmes scolaires imposée par Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale.

Le Congrès national de l’Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires Cgt, réuni à Guidel du 14 au 18 octobre apporte son soutien aux personnels des écoles et aux personnels territoriaux en lutte contre la réforme des rythmes scolaires imposée par Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale.

Cette réforme ne résout pas le problème de la fatigue des enfants.
-  Elle ne leur permet pas d’accéder aux découvertes culturelles, artistiques ou sportives, de façon équitable, sur l’ensemble du territoire.
-  Elle dégrade les conditions de travail de tous les personnels.
-  Elle aggrave la décentralisation dans l’École en faisant glisser les missions d’enseignement de l’Éducation nationale vers les communes.

Pour combattre les vraies raisons de la fatigue des élèves, les classes surchargées, les bâtiments non adaptés et les apprentissages vides de sens, le congrès de l’UGFF se prononce pour l’abrogation du décret qui régit cette réforme et exige l’ouverture de négociations pour une autre réforme qui doit être le résultat d’une large concertation avec l’ensemble des acteurs de l’École, et qui doit garantir la réelle gratuité de l’école , l’équité entre les territoires et les usagers.

Le congrès réaffirme aussi son soutien aux manifestations lycéennes qui ont lieu pour exiger le retour de leurs camarades expulsés.

Document de rentrée : le petit cahier de la cgt Educ'action premier degré

Sommaire : retraites, indemnités, obligation de service, AVS,  

                          c'est ici :               Image                           

Indemnité de 400 E brut annuel pour les PE  

Présentée par le ministère et par certains syndicats comme un acquis important une indemnité (une prime) de 400 E brut (346 net) sera octroyé aux PE. Versée en deux fois pour faire des économies, elle ne compensera ni le gel du point ni l'évolution de l'inflation ! 

Pourquoi une prime ?

Pour aller vers une harmonisation premier et second degré (ISOE 1200 E brut) ? On en est loin !

Pour faire avaler la pilule du changement des horaires de travail ? C'est bien possible !

Pour cacher la perte d'indemnisation  pour les évaluations CE2 et CM2 ? 

La CGT ne revendique pas des primes mais l'augmentation immédiate du point d'indice et des salaires.

- page 2 de 4 -

Thème par www.electrum-design.com - Propulsé par Dotclear
Fil des billets Administration